Tant de sous-entendus et d’incompréhensions, des différences qui créent des tensions, mais pas que !

 

Relation Homme-Femme

 

 « Elle ne comprend rien… », « Il ne m’écoute pas… », « Je me sens incomprise… », « Elle le fait exprès ! », « Il ne fait jamais rien et je fais toujours tout… », « Je dois tout gérer ! ». L’un agit, l’autre ressent, … Tant de situations du quotidien qui deviennent rapidement de vrais sacs de nœuds, remplis d’émotions, de jugements et de désespoirs… Finalement, que ce soit en couple, en famille ou entre amis, la relation Homme-Femme n’est pas un long fleuve tranquille.

Mais est-ce une obligation de toujours en venir aux conflits ? Si vous observez bien autour de vous, chaque relation est unique et il existe bien des relations Hommes-Femmes qui se déroulent de manière fluide, équilibrée, dans la compréhension et l’échange. Et, même lors de difficultés, la relation reste stable et positive.

Que faire pour ne pas tomber dans les pièges de cette relation ? Est-ce possible de créer des liens avec le sexe opposé, en étant dans la compréhension, l’écoute, l’équilibre et le soutien mutuel ?

Et heureusement la réponse est bien sûr positive ! L’outil principal à développer est la capacité de s’adapter, à travers la communication et l’observation de l’autre.

 

Chacun ses priorités :

Pour bien comprendre la relation homme-femme, voyons ce qui se passe dans notre tête d’Etre humain. Pour faire simple, chacun a construit une image du sexe opposé basée sur l’éducation, le conditionnement social, l’inconscient collectif, la biologie et l’expérience personnelle. Nous construisons donc une partie de notre relation à l’autre sur des idées reçues… qui ne sont malheureusement pas toujours vraies…

Voici les grandes modèles de notre société :

+ Homme :

  • Valeurs : la force, la compétence, l’efficacité et les réalisations. Le besoin de passer à l’action est important pour prouver son habileté et ses talents
  • Estime de soi personnelle : proportionnelle à sa confiance en soi et à sa réussite personnelle et professionnelle
  • Epanouissement personnel : se fait à travers l’accomplissement de ses objectifs et la gestion autonome de ses problèmes
  • Communication : comme il a besoin de gérer ses problèmes seul, il n’en parlera quasiment jamais. Et si besoin, il ira en parler avec un expert, généralement masculin. Son esprit est câblé en mode « Cartésien » et « Solutions »
  • Gestion du stress : se concentre sur la résolution du problème, en s’isolant dans son coin, pour trouver les solutions. Il ne traite qu’un problème à la fois, en partant du plus urgent ou plus complexe au moins urgent ou au plus simple.
  • Qualité appréciée chez l’autre : il aime que son interlocuteur soit à l’écoute, dans l’échange, et l’assiste dans la recherche de solutions (s’il ne trouve pas les solutions par lui-même)
  • Humeur : il ne se préoccupe pas du tout de ses émotions. Son humeur s’améliore avec la recherche de solutions et sera très positive lors de la résolution définitive

+ Femme :

  • Valeurs : l’amour, la communication et les relations. Elle a besoin de passer du temps avec d’autres femmes pour échanger et être dans le soutien mutuel
  • Estime de soi personnelle : proportionnelle à son état émotionnel et à la qualité et à la quantité de ses relations
  • Epanouissement personnel : se fait à travers le partage et les rapports avec les autres. Elle est fière d’elle-même lorsqu’elle arrive à anticiper l’avenir, les émotions et les besoins des autres
  • Communication : exprimer ses émotions et ses états d’âme est fondamental pour cultiver les relations. La communication a donc une place centrale dans la relation à l’autre. Son esprit est câblé en mode « Emotionnel » et « Compréhension »
  • Gestion du stress : elle se concentre d’abord sur la compréhension de ses propres sentiments. Tant qu’elle sera dans le creux de sa vague émotionnelle, son esprit ne cherchera aucune solution. Elle aura généralement besoin d’échanger et de partager avec ses proches pour se rassurer et clarifier son état émotionnel. L’échange n’est ni ordonné, ni hiérarchisé. C’est juste un déballage « en vrac » de problèmes
  • Qualité appréciée chez l’autre : elle aime recevoir de l’aide et du soutien de son entourage, sans le demander
  • Humeur : les émotions (colère, larmes, cris, rires) sont prioritaires face à la recherche de solutions immédiates. Son humeur s’améliore en le partageant avec les autres, en se sentant écoutée et en comprenant ce qu’elle ressent

 

Chacun sa vision :

– Postulat : chacun donne à l’autre ce que lui-même aimerait recevoir et non pas ce que l’autre aurait besoin de recevoir… Ce qui crée les malentendus…

– Partage autour d’un problème : ils aiment se soutenir mutuellement lorsque des difficultés apparaissent

– Dans un sens, lorsque l’homme a un problème :

  • Attitude de l’homme : il se retire dans son coin pour être tranquille et trouver efficacement ses propres solutions
  • Attitude de la femme : elle aide naturellement l’autre, avec pleins de bonnes intentions, en donnant des conseils. Entre femmes, c’est même très apprécié lorsque c’est fait avec anticipation. Si l’homme s’isole, elle insistera pour l’aider et le soutenir quand-même
  • Compréhension de l’homme : il comprend cette attitude comme une provocation et un manque de confiance dans sa propre capacité à résoudre le problème = blessure
  • Compréhension de la femme : elle comprend qu’il fuit, qu’il ignore le problème ou que leur relation n’est pas assez solide pour partager leurs émotions. Elle insiste pour l’aider et partager leurs sentiments, mais l’homme refuse = blessure


– Dans l’autre sens, lorsque la femme a un problème :

  • Attitude de la femme : elle a besoin de parler de ces problèmes avec son entourage, mais sans forcément chercher immédiatement des solutions
  • Attitude de l’homme : l’écoute permet de résoudre un problème donc, lors de la discussion, il sort immédiatement sa caisse à outils et, avec pleins de bonnes intentions, il veut trouver tout de suite des solutions
  • Compréhension de la femme : elle comprend que l’homme ne s’intéresse pas à elle. Elle aimerait juste parler de ses sentiments. Elle a l’impression d’être ni comprise, ni écoutée = blessure
  • Compréhension de l’homme : il comprend que dès que l’on parle d’un problème, c’est soit pour trouver des solutions, soit que l’on parle avec le responsable du problème pour se mettre d’accord. En parler pour en parler n’a pas de sens pour lui. Il a l’impression que la femme ignore les solutions proposées et il comprend que ce sont soit ses capacités et son expertise qui ne sont pas reconnues, soit qu’il est la source du problème = blessure


– A chaque fois que l’un ou l’autre sera blessé, la communication sera instantanément coupée car les acteurs se mettront sur la défensive. L’échange deviendra alors un langage de sourd.

– A chaque fois, l’un comme l’autre n’ont que des intentions positives à l’égard de l’autre. Leur mode de fonctionnement est très complémentaire. L’erreur n’est donc qu’un problème de timing et de compréhension.

 

Comment être complémentaire ?

Pour être en phase et répondre correctement aux besoins de l’autre :

  • Attitude de l’homme : il se retire dans son coin pour être tranquille et trouver efficacement ses propres solutions. Dès qu’il sort de sa réflexion, il est prêt à dialoguer et reconnaissant de la confiance que la femme lui porte
  • Attitude de la femme attendue par l’homme : pour aider et répondre aux besoins de l’homme, la femme doit lui montrer qu’elle lui fait confiance dans sa capacité à trouver une solution en autonomie (compliments et flatteries sincères) et qu’elle ne viendra pas le déranger dans sa réflexion.
    Ex : « je suis fier de toi que tu aies passé l’aspirateur ! », « tu vas y arriver, tu vas trouver la solution ! », « tu es grand, beau et fort ! 
  • Attitude de la femme : elle a besoin de parler de ces problèmes avec son entourage, mais sans forcément chercher immédiatement des solutions
  • Attitude de l’homme attendue par la femme : pour aider et répondre aux besoins de la femme, l’homme doit commencer par écouter attentivement les sentiments et les émotions de la femme, en étant compréhensif. Il doit garder pour lui sa caisse à outils et ses solutions.
    Les gestes attentionnés et les contacts physiques pleins de tendresse sont d’autres moyens que la femme aime pour se sentir comprise (messieurs, « contacts physiques » n’est pas forcément égal à « faire l’amour »). Pour une femme, l’écoute et la compréhension sont déjà des réponses à ses attentes et des solutions à ses problèmes.

 

5 étapes pour mieux communiquer :

A chaque fois que vous irez discuter avec le sexe opposé, essayez de respecter les étapes suivantes pour privilégier une communication positive et une relation constructive :

1- L’écoute active : pour mieux entrer dans le monde de votre interlocuteur et construire une relation basée sur le respect et la complémentarité, toutes les informations sont bonnes à prendre. L’écoute sera donc un allié essentiel.
Ex : un hochement de tête de l’homme suffira à satisfaire la femme car elle a juste besoin de vider son sac.

2- Besoins et attentes : pour être sûr d’agir dans le bon sens, préoccupez-vous des besoins de votre interlocuteur. Demandez-lui ses besoins et ses attentes par rapport à la situation présente ou future.
Ex : quelquefois, votre interlocuteur n’a besoin que d’un sourire ou d’un « merci » pour être satisfait, alors que vous pensiez lui faire plaisir en remuant ciel et terre pour finalement ne recevoir que des reproches, des critiques ou aucune réaction et, de ce fait, une insatisfaction mutuelle apparaît.

3- Compréhension : afin d’être sûr que votre interlocuteur ira dans le sens que vous attendez, demandez-lui ce qu’il a vraiment compris. Si besoin, complétez votre explication.
Ex : si vous posez la question « As-tu compris ? », votre interlocuteur répondra souvent ce que vous voulez entendre : « Oui… ». Alors que lui demander « Qu’as-tu compris ? » vous permettra de mieux comprendre comment l’autre a intégré vos propos.

4- Incompréhensions : si votre interlocuteur ne va pas dans le sens que vous souhaitez ou que son action n’est pas celle attendue, ce n’est pas forcément volontaire. Il n’est pas nécessaire de se mettre en colère. Le plus simple est de ne pas accuser l’autre et de reprendre vos explications en utilisant la reformulation. Vous n’avez peut-être pas trouvé les bons mots et les bonnes phrases pour être compris de votre interlocuteur.
Ex : En étant en colère, « Je t’ai répété 50 fois comment faire pour ranger la cuisine… ». Vous pouvez reformuler cette phrase  calmement par : « J’aimerais que les casseroles soient rangées dans le tiroir du haut, que les poêles soient mises dans le tiroir de gauche, que les bols soient à droite, … ». Donner quelques détails de plus permettra à votre échange d’être plus riche et plus précis. Votre interlocuteur aura moins de chance de se tromper.

5- Complémentaire : enlever définitivement les « compromis » de vos échanges. La plupart du temps, ils sont construits sur une frustration personnelle. Les fameux « pour te faire plaisir » ou « je prends sur moi » sont de vraies bombes à retardement… Le plus efficace est de trouver une solution qui respecte les 2 protagonistes de la discussion. Si si, c’est possible ! Il suffit de discuter et d’échanger autour des besoins et des attentes de chacun. Les solutions respectueuses existent, il vous suffit de les trouver, alors c’est à vous de jouer !

 

Comprendre le quotidien Homme-Femme :

Pour être sûr de bien se comprendre, voici la traduction de quelques situations familières :

Situation : Une femme pose ou laisse traîner un objet sur les marches d’escalier ou en plein milieu d’une pièce…

  • Ce qui est dit par l’acteur/trice : Rien…
  • Ce qui est pensé : Madame voudrait que Monsieur descende ou monte l’objet pour le ranger
  • Ce que comprend l’autre : Monsieur l’enjambe, sans s’en préoccuper…
  • Solutions : Verbaliser et demander explicitement à Monsieur de ranger l’objet à sa place et de préciser qu’à chaque fois, c’est ce même comportement qui est attendu


Situation :
Un homme vient d’accomplir une tâche domestique

  • Ce qui est dit par l’acteur/trice : Rien…
  • Ce qui est pensé : « Je suis content de moi. Ça, c’est fait ! J’espère qu’elle le remarquera »
  • Ce que comprend l’autre : Si c’est réussi, Madame trouvera ça normal, donc elle ne dira rien. S’il y a des erreurs, Madame le fera remarquer et repassera derrière
  • Solutions : Si c’est réussi, un homme a toujours besoin d’être complimenté pour être encouragé à refaire son action. S’il y a des erreurs, il sera nécessaire de se focaliser sur les solutions plutôt que sur les erreurs


Situation :
Une femme demande à son mari de faire quelque chose : aspirateur, accrocher un cadre ou simplement l’aider…

  • Ce qui est dit par l’acteur/trice : « Chéri, peux-tu m’aider ? », « As-tu fait la vaisselle ? », « Tu penseras à passer l’aspirateur »
  • Ce qui est pensé : Madame voudrait que cela soit fait dans la seconde et à sa manière
  • Ce que comprend l’autre : Monsieur comprend qu’il est nécessaire qu’il se rende disponible lorsqu’il aura le temps, l’envie et la motivation pour pouvoir le faire à sa manière car c’est seulement le résultat qui compte pour lui
  • Solutions : Communiquer en indiquant plus de détails : quand, comment, pourquoi faire, … Et lâcher-prise sur la manière, la vitesse et le temps. Sinon, Monsieur attendra systématiquement que la femme passe à l’action toute seule pour finalement ne plus rien faire


Situation :
Un homme reste silencieux en présence d’une femme

  • Ce qui est dit par l’acteur/trice : Rien…
  • Ce qui est pensé : Monsieur savoure ce moment passé en présence de l’autre. Il peut être aussi en phase de réflexion dans sa bulle
  • Ce que comprend l’autre : Madame a l’impression qu’il n’est pas content, qu’il lui en veut ou qu’elle est la cause d’un problème entre eux…
  • Solutions : Monsieur est simplement en train de réfléchir, pas de panique, tout va bien. Laissez Monsieur venir vers Madame


Situation :
Une femme recherche les bras de son homme

  • Ce qui est dit par l’acteur/trice : Rien… Eventuellement, quelques mouvements du corps et des jeux de regard
  • Ce qui est pensé : Madame demande explicitement de la tendresse, de l’amour et du réconfort immédiat
  • Ce que comprend l’autre : Monsieur comprend que Madame est disposée à faire l’amour avec lui. Il ne sera pas à l’aise avec l’idée d’être romantique…
  • Solutions : Pour que chacun comprenne et apprenne les réelles intentions de l’autre, il sera nécessaire de passer par la verbalisation de vos envies respectives. Avec le temps, juste un regard ou une attitude sera comprise correctement

 

 

 

Et si vous avez d’autres cas, dites-le nous dans les commentaires ! Nous nous ferons un plaisir d’y répondre.

 

 

 

Pour aller plus loin :