Tête en l’air, ailleurs, manque de concentration, … comment être bien présent et acteur de votre vie avec une méthode simple ?

 l'ancrage

 

Peurs, doutes, angoisses, insécurité, cogitation mentale, déconnecté,…, tout gérer et rien à la fois… tout vous échappe… sont des sensations bien réelles et récurrentes pour une grande partie de la population. Certains en lisant ces lignes se diront « Mais c’est normal ! » et pourtant… Chacun a sa sensibilité et son vécu, ce qui l’amène à comprendre les choses différemment de son voisin. Ce qui signifie qu’il existe bien des personnes qui vivent leur vie sans trop de complications, de doutes et d’angoisses quotidiennes. Mais comment font-ils pour ne pas se laisser embarquer par le flow de la vie ? Quel est donc leur secret ? Que font-ils pour arriver à vivre sans tomber dans les pièges quotidiens de notre société ?


Et bien la réponse est toute simple, ils utilisent ce que l’on appelle « l’ancrage ». Certains le font naturellement sans même s’en rendre compte alors que d’autres ont beaucoup plus de difficultés à être bien concentrés dans le moment présent et donc bien ancrés. Ah la dure loi des inégalités… c’est ainsi mais rassurez-vous rien n’est figé et inéluctable ! Ouf ! Tout s’apprend et se développe ! Yes !

 

Qu’est-ce que l’ancrage ?

Pour commencer, cherchons à comprendre ce qu’est l’ancrage. Accrochez-vous, j’ai volontairement pris plusieurs points de vu pour être sûr que cela soit bien compris.
Le dictionnaire Larousse nous donne différentes versions possibles du mot « Ancrage » :
– Pour un bateau, action de jeter l’ancre : certes mais c’est trop vague… Hi hi !!!
– Attache d’une poutre, d’un câble à un point fixe pris dans le béton : ah nous nous rapprochons : avoir un point fixe mais pour quoi faire ?
– Pour un alpiniste, le fait de s’assurer un point d’appui solide sur un rocher afin de faire l’ascension d’une montagne : ah nous y voilà : avoir un point fixe pour se sécuriser et grimper. Bien !

En Programmation NeuroLinguistique (PNL), l’ancrage est un processus qui permet de créer un bouton dans votre mental afin d’obtenir une réaction émotionnelle souhaitée. Les sportifs de haut niveau l’utilisent beaucoup pour, par exemple, avoir plus confiance en eux. Dans notre cas, l’idée sera donc de créer un bouton pour être présent, conscient et concentré dans votre quotidien !

Dans la spiritualité, l’ancrage est le fait de prendre la Terre comme point de repère pour réguler l’énergie de votre corps et pour installer votre conscience dans le moment présent « Ici et Maintenant ».

Dans la culture hindouiste, l’être humain est fait entièrement d’énergie et est parcouru par des canaux qui se regroupent en centres d’énergie, appelés « chakra ». L’un d’entre eux est situé au niveau du périnée et sert à l’ancrage énergétique (chakra n°1- « Muladhara » en sanskrit). L’idée est que tous ces centres sont connectés au corps physique et à l’esprit et s’influencent les uns les autres.

Et enfin, du point de vue de la physique, c’est la même chose : la Terre est le point zéro, la masse, qui permet au courant électrique de circuler correctement et à l’avion d’avoir un repère fixe pour évaluer son altitude.

Donc pour résumer, l’ancrage est :

  • Un repère fixe : la Terre (le sol, les murs, …)
  • Un bouton qui permet de se connecter au présent
  • Un outil qui donne le niveau zéro : un point de départ physique et temporel (instant présent)
  • Pour pouvoir faire varier et grandir l’énergie de votre être (en augmentant votre sensibilité)
  • Un moyen de rester en bonne santé mentale, physique et énergétique

Pour aller plus loin :

 

Mais comment savoir si je suis ancré ou pas ?

Voici les symptômes :

  • Absence d’ancrage : sensation de planer, absent, ailleurs, dans la lune, déconnecté, instabilités émotionnelles, fatigue, éparpillé, manque de concentration, dérèglements physiques, maladies, aura décalée, vide d’énergie, …
  • Trop d’ancrage : peur, angoissé, noyé dans les idées noires, pas de prise de recul, nerveux, fatigué, pas d’énergie, l’impression que les autres puissent votre énergie, …
  • Bon ancrage : bonne santé, conscient, présent, concentré, bonne conscience de soi-même, gestion facile des émotions et des tensions nerveuses, bonne maîtrise de soi, idées claires, bonne estime de soi, bonne protection énergétique, bon équilibre intérieur

Maintenant que nous savons ce que c’est et comment cela fonctionne, passons à l’action !

 

Que faut-il faire pour s’ancrer ?

Plusieurs méthodes existent : « Pour s’élever, il faut d’abord descendre en soi », Voltaire.

  • Visualisation : yeux fermés, vous imaginez des racines, le sol, un mur, … qui partent de vous-même pour vous emmener dans la Terre.
    Remarque : cette technique est intéressante mais le piège principal est de rester sur un ancrage mental et donc superficiel et temporaire.
  • Combinaison sensorielle : connectez-vous à vos sens et concentrez-vous sur tout ce qui se passe autour de vous et en vous à l’instant présent.
  • Affirmations : répétez des phrases qui provoquent l’ancrage. Ex : « Dès maintenant, je suis solidement ancré ! Je suis lourdement attaché au sol ! »
  • Pierres : certaines pierres ont un pouvoir naturel d’ancrage : jaspe rouge, cornaline, agate, cristal de roche, tourmaline noir. Vous pouvez les porter en bracelet, collier, s’asseoir dessus ou à côté de vous.
  • Méthodes naturelles : un certain nombre de méthodes vous permettent de développer votre ancrage naturellement : promenade dans la nature, dans le sable, marcher pieds nus, s’adosser à un arbre, courir, boire, manger sans excès, faire du sport.

Pour apprendre de manière concrète à vous ancrer,
nous vous avons concocté 2 séances guidées !

Pour recevoir gratuitement chez vous ces vidéos ainsi que nos conseils, par email, merci de remplir ce formulaire :

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.