Découvrez l’auto-hypnose : comprendre ce que c’est, pour qui, dans quel contexte l’utiliser, comment cela fonctionne-t-il et un petit exercice pratique à refaire chez soi.

l'auto-hypnose

Qu’est-ce que c’est ?

L’auto-hypnose est un état de conscience modifié et d’hypervigilance qui permet d’être en contact avec son inconscient, plus simplement dit, il s’agit d’un état de détente, de relaxation et de lâcher-prise poussé : l’esprit décroche et se met en pause pour se recharger. La bonne nouvelle est que nous le faisons déjà naturellement tout seul tous les jours. Pourquoi ? Et bien tout simplement pour que notre cerveau puisse se reposer le temps de quelques secondes. Ce sont tous ces moments où vous êtes plongés dans vos pensées ou lorsque vous êtes hyper-concentrés sur un livre ou encore complètement absorbés par la télévision ou dans la lune ou même ces moments d’absence au volant…

 

Pour qui et pour quelles applications ?

Cette méthode est ouverte à tout le monde : de 1 an à 99 ans et plus, autant pour les hommes que pour les femmes. Et oui même les enfants peuvent l’utiliser ! En fait, ils le font déjà lorsqu’ils jouent ! Donc c’est juste un jeu avec une orientation thérapeutique et pédagogique.

Les applications sont les suivantes :

  • Angoisse, anxiété, stress, sommeil, douleurs, psoriasis, eczéma, lâcher-prise,
  • Addictions : arrêt de la cigarette, alcool, drogue, travail, jeux vidéo, facebook, …,
  • Grignotage, gestion du poids, image de soi, manque d’énergie, relaxation,
  • Chocs émotionnels, libération des casseroles son passé, enfance difficile,
  • Examens, entretien, confiance en soi, parler en public,
  • Peurs et phobie : araignée, conduite, vertige, de la foule, animaux, aiguille, …
  • Couple : communication, divorce, sexualité, mariage, tomber enceinte, …
  • Enfant : hyperactif, peur, cauchemars, pipi au lit, angoisse, stress, …
  • Milieu hospitalier : opérations, gestion de la douleur, accouchement, …

Si la problématique est très dure et complexe, cet outil est très performant mais ne remplacera jamais l’accompagnement par un professionnel. Ce sera même très complémentaire.

 

Comment ça marche ?

Lorsque le cerveau est dans cet état de détente, il devient très réceptif aux suggestions et un certain nombre de blocage disparaissent. De ce fait, il sera alors possible de modifier votre fonctionnement et votre caractère. Plus vous serez honnête avec vous-même, plus les suggestions seront efficaces.

L’outil principal qui sera utilisé est : votre imagination (ou la visualisation créative) ! La force et la puissance de l’esprit réside dans le fait que les informations perçues par le cerveau sont encodées de la même manière que l’événement soit vécu ou  imaginaire (constatez la réalité d’un rêve). A partir de là, il tient qu’à vous de dépasser vos limites et vos croyances limitantes !

Aucun danger : il n’y aucun risque que vous fassiez des bêtises car votre esprit garde ses propres protections et si besoin, vous sortirez de cet état automatiquement.

 

Un petit exercice ?

– Objectif : lâcher-prise et faire le vide dans son esprit.

– Mode d’emploi :

  1. Lire en entier une première fois tout l’exercice pour l’avoir en tête. Si besoin enregistrez-vous.
  2. L’exercice commence par une détente du corps, en se concentrant sur la respiration.
  3. Puis un exercice pour apprendre à ranger et ordonner ses pensées.
  4. Et enfin, création d’un bouton qui déclenche le rangement automatique (ancrage).

Remarque :
Dans le langage de l’hypnose et de la PNL (Programmation NeuroLinguistique), un « 
ancrage » est un stimulus externe ou interne qui déclenche automatiquement une réponse interne comportementale, cognitive ou émotionnelle. Les ancrages utilisent les 6 sens. En simple, il s’agit d’un bouton « ON » pour déclencher un mécanisme dans l’esprit et le corps.

 – Astuces :

  • Musique : De la musique douce peut vous aider à faire cet exercice, avec ou sans écouteurs (votre esprit sera moins facilement perturbé par vos pensées).
  • Posture : Trouvez une posture qui vous permettra de rester confortablement installer pendant un certain temps (Attention : la position couchée pourra vous amener à vous endormir et ce n’est pas le but recherché).
  • Lieu : Installez-vous dans un lieu au calme de préférence (jardin, chambre, voiture, …).
  • Moment de la journée pour le faire : il n’y a pas de meilleur ou moins bon moment. Si vous êtes du matin alors ce sera le matin mais si vous en ressentez le besoin à n’importe quel moment de la journée alors ce sera ce moment-là !
  • Combien de temps : pour commencer une fois par jour, de 15 à 20min, suffit pour déjà obtenir des résultats. Il est aussi possible de le faire plusieurs fois par jour.
  • Répétition : Pour avoir des résultats, il est nécessaire de faire les exercices quotidiennement pendant au minimum 1 mois. Plus vous répéterez cet exercice, plus il sera alors facile de la faire et plus votre esprit l’intégrera comme un réflexe automatique.
  • Résultats : dès les premiers jours, des résultats pourront apparaître : détente, calme, moins de nervosité et de stress, meilleure gestion des émotions, … Ce sera grâce à la répétition et sur le moyen et le long terme que vous aurez le plus de changements.

– Exercice :

1. Préparation :
Installez-vous dans un endroit calme et une posture agréable. Définissez une durée précise (ex : 15min) et un objectif précis (ex : se détendre, faire pause, …).

2. Détente du corps :
Fermez les yeux et commencez par vous concentrer sur votre respiration. Inspirez tranquillement et calmement, laissez simplement l’oxygène entrer dans votre gorge et vos poumons… Soyez l’observateur de votre corps. Ressentez l’impact de l’air dans vos cellules… Prenez votre temps… Profitez de l’expiration pour détendre tout le corps : évacuer les tensions et les pressions des membres inférieurs et supérieurs ainsi que le mental… Profitez de chaque seconde pour être encore plus présent, encore plus conscient de chaque partie de vous-même. Votre attention se déplace tantôt sur votre respiration, tantôt sur votre corps.

Remarque :
Si c’est la deuxième fois que vous faites cet exercice, vous allez alors pouvoir maintenant activer votre bouton pour lancer le rangement de vos idées et passer à l’étape suivante.
Si c’est la première fois que vous faites cet exercice, vous pouvez passer à l’étape suivante.

3. Rangement de vos idées :
Lorsque vous sentez bien, imaginez un lieu reposant et agréable dans lequel vous allez créer un système rangement pour vos idées, vos pensées, vos émotions, vos souvenirs, … : cela peut-être des étagères, des placards, des tiroirs, des boîtes, … Prenez le temps d’être toujours un observateur de vous-même, prenez conscience de tous vos sens, de vos émotions et de toutes vos perceptions à l’extérieure comme à l’intérieur de vous.
Maintenant, à chaque fois qu’une pensée, qu’une sensation se présente à vous, vous allez simplement la regarder passer, sans vous y attacher, juste l’observer en étant neutre, comme si vous étiez au bord d’une rivière : il y a un flow de choses qui passe… A chaque perception, juste en respirant tout devient calme et c’est alors beaucoup plus simple de ranger chaque chose à sa place dans votre esprit, chaque sensation veut retrouver son espace de stockage personnel pour que petit à petit tout devienne de plus en plus calme en vous. Plus vous respirez calmement, plus alors il sera facile de ressentir cette détente profonde qui s’installe en vous. Prenez tout le temps nécessaire pour ranger et trier tout ce qui se présente à vous : pensées, souvenirs, idées, émotions, perceptions, …

Remarque :
Cette étape peut être rapide comme longue : c’est selon vos besoins du moment.

4.Création d’un bouton pour créer un mode automatique : ancrage
Lorsque ce système est lancé dans votre esprit, vous allez pouvoir maintenant créer un bouton « On » pour pouvoir le remettre en route plus facilement à chaque fois que vous referez cet exercice.
Pour créer ce bouton, vous allez utiliser vos 6 sens : Visuel, Auditif, Kinesthésique, Olfactif, Gustatif et Intuitif (VAKOGI). Vous allez commencer par sélectionner le sens que vous préférez et vous allez trouver une sensation agréable à associer à ce dernier : une image (visuel), un son (auditif), une sensation du corps (kinesthésique), une odeur (olfactif), un goût (gustatif), une intuition (intuitif)… Prenez le temps de la développer un maximum pour que vous en soyez bien imprégné… … Une fois qu’elle est claire, rajouter les autres sens pour l’amplifier encore plus et pour personnifier votre bouton. Prenez tout le temps que nécessaire pour que tout soit le plus clair possible dans votre esprit… Vivez pleinement ces sensations… Profitez de cet état de bien-être que vous êtes en train de construire et ancrer en vous… Plus les sensations seront intenses et plus le bouton sera personnel et précis, plus l’ancrage sera efficace !

Remarque :
Un ancrage peut rester actif et efficace que s’il est stimulé régulièrement. Sinon, il disparaîtra petit à petit. Mais s’il est bien fait, un ancrage inactif peut être réactivé.

Lorsque vous avez terminé l’exercice, prenez le temps de revenir dans votre état de pleine conscience. Reconnectez-vous à votre respiration… Retrouvez la mobilité de votre corps… Tout l’organisme se réactive entièrement pour vous permettre de revenir dans la pièce où vous êtes installés… A chaque inspiration, votre esprit se recentre dans ce présent et retrouve 100% de ces capacités… Prenez 4 grandes respirations et ouvrez les yeux ! Vous pouvez être fier de vous d’avoir pris ce temps pour vous, pour vous occuper de votre esprit et de votre corps. Bravo !